Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

ULM Expériences | October 22, 2017

Scroll to top

Top

No Comments

Pilote automatique Oblò sur Savannah S (partie 2) - ULM Expériences

Pilote automatique Oblò sur Savannah S (partie 2)

| On 08, Oct 2015

Me voilà retour avec la seconde et dernière partie de mon témoignage sur l’installation d’un pilote automatique Oblò sur Savannah S.

Avant tout, je tiens à souligner le fait que l’installation d’un tel système ne doit pas se prendre à la légère. Assurez-vous d’avoir suffisamment d’outillage, de temps, de patience et de compétences pour en assurer l’installation de manière sécurisée. Pour réaliser les mesures, supports, biellettes, installation, paramétrages et essais, j’ai passé environ 3 jours complets la tête dans la machine. Ne vous lancez pas dans cette aventure si vous ne savez pas ou vous allez. J’ai vraiment adoré faire cela mais je connais beaucoup de courageux qui manquent de témérité donc si vous vous reconnaissez dans cette définition soyez raisonnable et passez par un professionnel !

 

1° étape : Intégration de l’Oblò au tableau de bord.

Tableau de bord 1

L’Oblò est installé en lieu et place du « vario », l’opération se fait très facilement. Vous noterez que la découpe du vario ne correspond pas tout à fait et ne permet pas de mettre en place la dernière vis faute de matière mais je n’ai pas le courage de remplacer l’intégralité du tableau de bord pour une vis. Je ferai certainement une petite pièce qui viendra masquer la découpe du vario mais pour l’instant ça fera l’affaire car tout est solidement fixé.

tableau de bord 2

La partie câblage est assez simple car elle se cantonne à brancher un connecteur. Le raccordement au reste de l’installation ainsi que l’installation du bouton de commande à distance sera abordé plus tard. L’Oblò doit être raccordé aux prises de pression statique et dynamique. pour cela il faudra penser à commander deux T (4mm et 8mm), de la durite Rislan et deux manchons (4mm et 8mm).

Jusqu’ici rien de bien complexe et pour ceux qui veulent installer un Oblò sans pilote automatique les opérations vont s’arrêter là et sont très simple à réaliser.

 

2° étape : Installation du servo de roulis.

La première étape consiste à réaliser un support pour le servo. J’ai fait simple avec deux cornières en aluminium.

servo roulis 1

Le servo de roulis est installé la tête en bas  sur le fond du coffre à bagage. Le support permet de rigidifier le fond du coffre à bagage pour ne pas cisailler la tôle. N’oubliez pas de mettre le fil noir à la masse en le connectant directement sur le support.

servo roulis 2

Le tube aluminium fourni avec le servo pour réaliser la biellette n’étant pas assez long, j’ai du réaliser une biellette sur mesure. Ci-dessous les cotations des pièces.

cotations servo roulis

Les précautions à prendre à cette étape :

  • Bien contrôler la course du servo et le positionnement des buttées. Les butées doivent prémunir les commandes de se bloquer en faisant un tour et coincer sur la butée opposée.
  • Ne pas oublier de sécuriser les écrous de blocage des rotules avec de la loctite.

 

3° étape : Installation du servo de tangage.

Comme la commande centrale de la machine ne dispose pas de support installé en usine j’ai du réaliser un support en acier le plus léger possible. Comme j’ai réalisé ce support après montage de la machine, j’ai du le riveter mais si vous montez votre machine, je vous suggère de souder le support directement lors de la phase de montage de la machine. Il n’en sera que plus léger et plus solide.

servo tangage 1 servo tangage 2

Comme pour la biellette du servo de roulis, la biellette livrée n’était pas adaptée. Le modèle proposé était trop long, décidément c’est vraiment pas de chance :-). Un ami m’a donc montré comment tourner mes deux biellettes, ce fut une bonne expérience merci Pierrot car le résultat est super !

biellette tangage

Ci-dessous le servo en place dans la machine avec la biellette connectée sur les commandes.

servo tangage en place

Ci-dessous les cotations des pièces.

cotations servo tangage

Une dernière photo qui présente les deux servos en place avec leurs biellettes.

Servos roulis et tangage

Les précautions à prendre à cette étape :

  • Bien contrôler la course du servo et le positionnement des buttées. Les butées doivent prémunir le servo de faire un tour complet un peu à la façon dont pousse le piston sur une roue de train à vapeur. Il est important de veiller à ce que cela ne puisse pas arriver au risque de bloquer mécaniquement les commandes sur les butées. Veillez donc bien à ce que les buttées soient atteintes avant que le servo soit en position de pouvoir revenir par le sens opposé. Je sais que c’est la deuxième fois que je le précise mais c’est un point vital sur lequel nous n’avons pas droit à l’erreur !
  • Ne pas oublier de sécuriser les écrous de blocage des rotules avec de la loctite.

 

4° étape : Le câblage.

Concernant le câblage, il faut avouer que le câblage électrique réalisé en usine est relativement décevant. Le reste de la machine est parfaitement bien conçu mais le fait de faire passer tout le courant par le neiman ou encore le dimensionnement des disjoncteurs n’est pas acceptable. Je ne vais pas entrer dans les détails mais ouvrez et analysez un peu les recommandations faites par Rotax, ajoutez à cela un peu de bon sens et vous en déduirez que le montage usine est risqué pour vous et vos équipements. J’ai donc ajouté la capacité de 22000µF nécessaire au bon fonctionnement de la régulation de tension en cas de perte de la batterie et ajouté un relais commandé par le neiman. Ce dernier est capable de supporter 40A ce qui est largement au delà du seuil de tolérance du neiman.

Ci-dessous le schéma électrique simplifié du Savannah S avec en bleu la partie existante et en vert la nouvelle installation.

Schéma électrique

J’ai transféré tout ce qui est vital sur cette nouvelle installation (transpondeur, radio, et pilote automatique) et je n’utilise pas la carcasse du Savannah comme masse pour éviter de perturber les instruments. Cela coûte 1,5m de 2,5mm2, c’est pas cela qui va alourdir la machine. Certains discuteront probablement la position du condensateur, je préfère le savoir derrière un fusible, j’ai déjà vu des capacités éclater en vieillissant et c’est pas beau à voir si l’alimentation ne coupe pas. Dans le pire des cas si suite à son explosion on perd la régulation le fusible aura fait son travail et les équipements critiques seront protégés.

Ci-dessous le pré-câblage fait en atelier avant d’aller au hangar.

Console vue arrière

Ci-dessous la vue de face ou vous pouvez voir les prises USB, l’interface PA, les disjoncteurs et l’iPad mini fixé par du velcro. Le velcro est assez pratique, vous pouvez y coller tout ce que vous voulez, stylo, téléphone, … il suffit juste de coller la partie crochet sur la coque des appareils ou accessoires (la partie velours étant sur la console).

console vue face

Ci-dessous une vue plus globale de l’installation avec la console et le tableau de bord.

Tableau de bord Savannah S

J’ai aussi apporté une attention toute particulière à la fixation des câbles. Veillez à ce qu’ils ne puissent pas s’user par frottement et provoquer des courts-circuits. Il ne faut jamais oublier que l’enveloppe du Savannah est utilisée comme masse et que le moindre câble qui entrerait en contact avec serait immédiatement en court-circuit.

Fixation des câbles

servo roulis 2

Les précautions à prendre à cette étape :

  • Bien attacher les câbles à la cellule de la machine. Il faut bien penser à réaliser un montage qui absorbe les vibrations sans user la gaine des câbles avec des bouts de durite par exemple.
  • Veiller à ce que tous les connecteurs soient bien fixés et dans des positions ou rien ne serait susceptible de tirer dessus.

 

5° étape : Les essais au sol.

Dans la vidéo ci-dessous vous pourrez voir les étapes principales pour configurer le PA au sol. Il est important de paramétrer convenablement l’appareil car l’étape suivante se fera en vol. Les étapes sont :

  • Vérifier le débattement des commandes et les mouvements des servos.
  • Calibrer les servos.
  • Paramétrer l’ASI (VNE, VNO, VS0, …..).
  • Calibrer la boussole (réalisable aussi en vol).
  • Vérifier qu’on garde la main sur les commandes même servo enclenché.
  • Vérifier que le servo se désengage automatiquement après deux secondes de glissement provoqué par un effort anormal sur les commandes (par le pilote ou des conditions extrêmes).

 

Les précautions à prendre à cette étape :

  • Vérifier que vous arrivez à garder le contrôle des commandes même servo enclenché. Le réglage de l’effort se fait directement dans le servo avec une clef de 17.
  • Vérifier que le PA se comporte normalement au sol avec des changement d’altitude et de cap (qu’il tourne dans le bon sens et qu’il réagit bien comme prévu).

 

6° étape : Les essais en vol.

Dans la vidéo ci-dessous vous pourrez voir les étapes principales pour configurer le PA en vol. Il est impératif de faire cet essai avec deux pilotes à bord. Les étapes sont :

  • Vérifier que le PA garde la machine stable en vol (ailes à plat et cap constant).
  • Effectuer une montée.
  • Effectuer une descente.
  • Réaliser un 180° à droite.
  • Réaliser un 180 à gauche.
  • Contrôler le bon fonctionnement du bouton sur le manche.

A chaque étape il est possible d’ajuster le comportement du pilote automatique en jouant sur le paramétrage des servos « roll » et « pitch ». Le paramétrage se fait dans le temps en affûtant les réglage dans différentes conditions météo.

 

Les petites faiblesses de l’Oblò.

Globalement le produit est satisfaisant. La seule petite déception que j’ai à ce jour c’est la sensibilité du système aux parasites. J’ai mis du temps à faire la relation entre les oscillation que j’avais par moments avec le pilote automatique engagé et les parasites engendrés par les éléments consommateurs comme les strobes (à tubes), les feux de navigation (à ampoules) et le phare d’atterrissage (à ampoule). En gros j’ai jusqu’à 20° de dérive, des perturbations sur l’indicateur d’attitude et tout cela engendre des oscillations quand le pilote automatique est engagé. Bon cela ne remet pas en cause la qualité du produit mais il aurait été bien que l’isolation du boitier soit renforcée et le compas soit déporté pour être installé dans un endroit moins perturbé.

 

Voila Voila ! Ce fut une bonne aventure et n’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions ou des commentaires.

ulm-technologie-shop-1407698463

Pour vous procurer le matériel n’hésitez pas à consulter le site d’ULM Technologie qui distribue ce produite en France.

Submit a Comment